Créer un test
Connectez-vous!

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]


- Accueil
- Accès rapides
- Imprimer
- Livre d'or
- Plan du site
- Recommander
- Signaler un bug
- Faire un lien


Recommandés :
- Jeux gratuits
- Nos autres sites



Publicités :





Ex 167/let's try this

Cours gratuits > Forum > Exercices du forum || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Page 1 / 2 - Voir la page 1 | 2 | Fin | >>
Ex 167/let's try this
Message de here4u posté le 30-10-2019 à 15:05:15 (S | E | F)
Hello, dear Friends and co-workers,

Voici votre « Exercice de traduction » favori « allégé », nouvelle formule. La version sera le seul exercice demandé cette fois, mais elle est un peu plus longue que d’habitude …

La suite est facultative (mais vous avez la liberté de ne faire que cette partie si vous voulez vous consacrer aux « révisions » ...) Plusieurs d’entre vous ont demandé ces révisions qui doivent vous permettre de relire les exercices déjà faits, corrigés, et peut-être mal assimilés. Il a été suggéré que vous posiez vos questions sur Forum et que chacun, après réflexion et selon son inspiration et ses connaissances, tente (ou pas ! ) d’y répondre. J’espère que vous vous y risquerez …
En « fin de période », (ou en cas de grosse erreur dans les réponses), j’interviendrai, bien sûr.
Cette seconde partie ne se fera donc qu’en « live », sur Forum, et vous ne recevrez de correction individuelle que pour la première partie (ici, la version !)
Le Playing With Words sera donné le deuxième week-end du mois et renouvelé tous les mois.

J’espère que ces nouvelles modalités, qui encouragent l’interactivité, vous conviendront et permettront aux timides, aux hésitants et aux « débordés » de nous rejoindre.
Bon courage à tous … N’hésitez pas ! I give you THE FORCE!

I)Translate into French:
No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty laundry for her mother’s washing-machine. The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courage to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing.
Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all.
It was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.
Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.


II) = REVISIONS : (Cette partie, que vous avez plébiscitée, est cependant OPTIONNELLE !)
a) Relire avec soin l’exercice 107 et poser toutes les questions qui s’imposent à vous.
Lien internet

b) Dans la mesure du possible, répondre aux questions posées par vos compagnons co-workers.
c) Si tout est limpide (et que vous n’avez pas de questions portant sur l’ensemble de l’exercice), prouvez-le en illustrant un des points traités dans le travail par un ou deux exemples en contexte (avec justifications de la façon dont vous avez résolu la difficulté.) (Maximum 80 mots.)

THE FORCE will be with YOU!






Réponse : Ex 167/let's try this de chocolatcitron, postée le 31-10-2019 à 07:02:05 (S | E)
Hello my Dear Here4u !
Exo I, line 4th:
"plucked up the courge to tell Ellen that… " ??? or "pluck up the courAge… " ??? Typo or not typo ? Please…
Have a very sweet day !
See you soon.
Your Choco.

-------------------
Modifié par lucile83 le 31-10-2019 08:29
Typo corrigée



Réponse : Ex 167/let's try this de chocolatcitron, postée le 31-10-2019 à 07:42:22 (S | E)
Ex 167/let's try this
Message de here4u posté le 30-10-2019 à 15:05:15 (S | E | F)
Hello, my dear Here4u ! Thanks for this new translation which was quite easy. FINISHED FOR THIS PART !

Here is my work:
I)Translate into French:
No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty lundry for her mother’s washing-machine. The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courge to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing.
Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all.
It was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.
Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.

Non. Elle a changé d’avis. Elle ne préparerait pas la chambre de Vicky et ne ferait pas le lit jusqu’à ce qu’elle sache avec certitude que Vicky serait des leurs pour Noël. Vicky avait dix-neuf ans. À l’automne, elle avait réussi à se trouver un emploi à Londres, et un petit appartement, qu’elle partageait avec deux autres filles. L’émancipation, cependant n’était pas totale, parce que les weekends, elle rentrait habituellement à la maison, ramenant parfois un ami, et toujours un sac de linge sale pour la machine à laver de sa mère. La dernière fois qu’elle était revenue, Ellen avait commencé à faire des projets pour Noël, mais Vicky avait l’air décontenancée, et avait finalement pris son courage à deux mains pour dire à Ellen que peut-être cette année, elle ne serait pas là. Il a été dit de rejoindre un jeune parti qui avait loué une villa en Suisse, pour skier. Ellen, prise complètement au dépourvu, par cette annonce qui fit l’effet d’une bombe, avait réussi à dissimuler sa consternation, mais en privé, fut sous le choc de devoir passer Noël privée de son unique enfant, et pourtant elle savait que la pire des choses qu’un parent puisse faire, était de devenir possessif, de refuser de laisser prendre son envol, de s’attendre, en fait, à quoi que ce soit.
C’était très difficile. Peut-être, quand elle rentrerait à la maison, le courrier serait arrivé, et il y aurait une lettre de Vicky. Elle a vu l’enveloppe au sol sur le paillasson, l’énorme écriture de Vicky. Ma chère Maman, Tuez le veau gras et décorez le couloir avec le houx, la Suisse tombe à l’eau, donc je serai à la maison pour passer la période des Fêtes avec toi et papa.
Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.


I send the force back to you for marking. I wish I didn't make any huge mistake ! Some passages are delicate.
Have a very sweet Week!
See you soon.



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 31-10-2019 à 09:00:48 (S | E)
Yes, Choco there are some tricky passages...

Thanks for indicating the typo, and thanks, Lucile for correcting it...



Réponse : Ex 167/let's try this de taiji43, postée le 31-10-2019 à 18:15:04 (S | E)
Bonsoir Here4U et Choco,
here is my version which is READY FOR CORRECTION
Have a nice evening

No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty LANDRY for her mother’s washing-machine.

Non. Ellena changé d'avis d’avis. Elle ne voulait pas transformer la chambre de Vicky et faire le lit jusqu’à ce qu’elle sache avec certitude que Vicky serait parmi eux pour Noël. Vicky avait 19 ans. À l’automne, elle avait réussi à se trouver un emploi à Londres, et un petit appartement, qu’elle partageait avec deux autres filles.La césure d'avec ses parents cependant, n’était pas totale, car le week-end, elle revenait habituellement à la maison, amenant parfois une amie, et toujours un sac de linge sale pour la machine à laver de sa mère

The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courage to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing.
Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all.

La dernière fois qu’elle était revenue, Ellen avait commencé à faire des plans pourr Noël, mais Vicky l’air décontenancée , avait finalement pris le courage de dire à Ellen que, peut-être, cette année, elle ne serait pas là. IL avait été question de se joindre à un jeune groupe louant une villa en Suisse pour faire du ski.
Ellen, prise au dépourvu par cette nouvelle à l'effet d'une bombe , avait réussi à cacher son désarroi, mais en privé, elle ne s'était pas encore remise à la la perspective d’un Noël passé sans son unique enfant, et pourtant elle savait que la pire chose qu’un parent puisse faire c'était de devenir possessif, de refuser de lâcher prise ,et de s’attendre, en fait, à tout.

it was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.

C’était très difficile. Peut-être, quand elle rentrerait à la maison, le courrier serait arrivé, et il y aurait une lettre de Vicky. Elle vit l’enveloppe sur le paillasson, l’énorme écriture de Vicky.
Chérie Mam tue le veau gras et décore l'entrée avec des branches de houx, la Suisse est annulée aussi serai -je à la maison pour passer les festivités avec toi et papa.

Rosamunde PILCHER, Le cadeau d’avant-Noël.



Réponse : Ex 167/let's try this de magie8, postée le 01-11-2019 à 18:30:04 (S | E)
bonjour Bon à corriger

I)Translate into French:
No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty lundry for her mother’s washing-machine. The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courage to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing.
Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all.
It was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.
Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.

Non.Elle changea d'idée Elle ne préparerait pas la chambre de Vicky et ne ferait pas le lit avant d'avoir la certitude que Vicky serait avec eux pour Noël.Vicky avait dix neuf ans.A l'automne elle avait réussi à trouver un travail à Londres et un petit appartement qu'elle partageait avec deux autres filles.La rupture avec les parents cependant n'était pas totale parce que le week-end,habituellement elle rentrait amenant parfois une amie et toujours un sac de linge sale pour le lave-linge de sa mère.La dernière fois qu'elle était revenue, Ellen avait commencè à faire des plans pour Noël mais Vicky avait eu l'air déconfit et finalement avait trouvé le courage d'annoncer à Ellen que peut-être elle ne serait pas là cette année.Il était question de rejoindre un jeune groupe qui prenait une villa en Suisse pour faire du ski.Ellen complètement prise au dépourvu par cette nouvelle qui lui fit l'effet d'une bombe avait réussi à cacher sa consternation mais en privé elle chancela à la perspective de passer un Noël sans son unique enfant tout en sachant que la pire chose qu'un parent puisse faire c'est devenir possessif,de refuser de lâcher prise en fait refuser de s'attendre à tout.
C'était très difficile.Peut-être lorsqu'elle rentrerait, le courrier serait arrivé et il y aurait une lettre de Vicky.Elle voyait l'enveloppe étalée sur le paillasson,la très grande écriture de Vicky.*
Maman chérie, tue le veau gras et décore l'entrée avec les branches de houx.La Suisse est annulée donc je serais à la maison pour les fêtes de Noël avec toi et papa.

* je vois moi, la lettre étalée écrite en gros caractère dans l'imagination d'Ellen pendant qu'elle conduit

II. REVISION ,en REPONSE aux questions de MAXWELL

to spread =étaler avec la connotation , déployer , répandre, éparpiller aussi effectivement on peut penser que le livre est ouvert ou sinon qu'il est grand et prend beaucoup de place ou qu il est négligemment posé en biais sur une table

to talk shop: je traduirais: parler boutique c'est à dire parler d'un travail que l'on fait en commun, ou pour lequel les différents
interlocuteurs sont interessés

he is up to his neck ; cela me semble être aussi familier qu' en français on trouve cette expression en différentes circonstances, telles que water up to his neck, involved up to his neck, plunged up to his neck, up to his neck mortgages, et même he is in it up to his neck = il y est jusqu'au cou c'est la bonne traduction



Réponse : Ex 167/let's try this de maxwell, postée le 01-11-2019 à 21:02:30 (S | E)
FINI POUR LES REVISIONS et READY TO BE CORRECTED
Hello Here4U
Je commence par ce qui me fait le plus envie : l'exercice de révisions.
Je m'attendais à avoir plein de questions, je n'en trouve pas tant que ça, mais je me rends compte que je n'ai pas vraiment retenu le nouveau vocabulaire.

Mes questions sur l'Ex 107 :
Sur le thème :

2ème phrase:
"He doesn't want to" vs "He won't" : On a bien compris la puissance de "He won't"
Mais alors dans quel cas préférera-t-on utiliser "He doesn't want to" plutôt que "He won't" : lorsque la volonté est "faible" (personne influençable ou situation où les circonstances peuvent faire changer d'avis une personne) ? Autres cas ?

Quel est le registre de langue de "he is up to his neck in ..." : est-ce aussi familier que : 'il en a jusqu'au cou de..." qui semble la meilleure traduction ?

Quel est le registre de langue de : "to talk shop" : est-ce familier ? => la meilleure traduction serait-elle dans ce cas "parler boulot" ?
Est-ce que talk shop est la traduction la plus fréquemment utilisée pour dire "parler travail" ?
Selon le contexte, il peut y avoir un reproche implicite quand on utilise cette expression en français. En anglais, talk shop est-il neutre ou bien au contraire comporte-t-il systématiquement ce reproche ou bien cela dépend du contexte ?

3ème phrase:
Tu as traduit : les actions du passé annoncent les conduites à venir, avec "speak for" (ce qui fait une répétition avec le 1er speak for) : tu n'as pas fait d'erreur ?

"account for" : est-ce interchangeable avec explain ? sinon, dans quel cas utiliser l'un plutôt que l'autre ?

5ème phrase :
Tu as mis plusieurs possibilités pour "si ça ne mange pas de pain" comme if you don't mind. Est-ce que "if it doesn't cost anything to try" est bon également ? Voire : if it doesn't cost much?
Lien internet


Et ensuite tu as mis "You..." : ah j'ai compris : tu avais oublié de recopier la réponse complète : You're catching me off guard.


Sur la version :
"Why was she wearing those bloody shoes in the first place"
est-ce fréquent de placer "in the first place" à la fin de la phrase là où en français, on dit "tout d'abord" en début de phrase ?

"Aisling did her best to walk quickly along the Street" = "Aisling fit de son mieux pour parcourir la Rue"
pouvait-on remplacer la fin de la phrase par "down the street" ? Quelle différence de sens cela apporterait-il ?

"with a copy of the magazine spread on the kitchen table"
=> spread indique-t-il nécessairement que le magazine soit ouvert ? ou simplement étalé sur la table (en désordre, rangé n'importe comment, mais pas forcément ouvert)

Parmi le vocabulaire qui me surprend le plus :
spurt of decorating = accès/envie de faire de la décoration. car spurt = giclée, jet, poussée, jaillissement.
Est-ce une métaphore ? une expression idiomatique ? est-elle rarement utilisée ?


I)Translate into French:
No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty laundry for her mother’s washing-machine. The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courage to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing. Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all. It was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.


Non. Elle changea d'avis. Elle ne viderait pas la chambre de Vicky et ne ferait pas le lit tant qu'elle ne serait pas certaine que Vicky serait avec eux pour Noël. Vicky avait dix-neuf ans. A l'automne, elle avait réussi à se trouver un emploi à Londres et un petit appartement qu'elle partageait avec deux autres filles. La coupure n'était cependant pas totale parce que, en général, elle rentrait à la maison les week-ends, en amenant parfois un(e) ami, et toujours avec un sac de linge sale pour la machine à laver de sa mère. La dernière fois qu'elle était revenue, Ellen avait commencé à faire des projets pour Noël, mais Vicky avait paru décontenancée et avait finalement trouvé le courage de dire à Ellen que, peut-être, cette année, elle ne serait pas là. Il était question de s'associer à un groupe de jeunes qui louaient une villa en Suisse pour skier. Ellen, complètement prise au dépourvu par cette annonce qui lui fit l'effet d'une bombe, avait réussi à cacher son désarroi, mais intérieurement, elle était sous le choc de la perspective d'un Noël passé sans son enfant unique et savait pourtant que la pire chose qu'un parent puisse faire c'est de devenir possessif, de refuser de laisser son enfant s'en aller, d'attendre en fait quelque chose. Ce fut très difficile. Peut-être quand elle rentrerait à la maison, le courrier serait arrivé et il y aurait une lettre de Vicky. Elle vit l'enveloppe traînant sur le paillasson, la grosse écriture de Vicky.
Ma chère maman, tue le veau gras et décore le mur avec du houx, la Suisse c'est fini, donc je serai à la maison pour passer la période des fêtes avec toi et papa.

Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 01-11-2019 à 21:38:15 (S | E)
Hello!
C'est parti ! Vous avez, bien sûr le droit de rajouter vos questions au fur et à mesure de l'avancement de votre réflexion/ révision, et devez ... répondre aux questions de vos co-workers !



Réponse : Ex 167/let's try this de maxwell, postée le 03-11-2019 à 15:56:30 (S | E)
Hello
Another typo : laundry with an "a"



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 03-11-2019 à 17:49:43 (S | E)
Hello!

Je vous rappelle que vous devez tous essayer de répondre aux questions posées ... (mais je crois qu'il faut les limiter à 2 ou 3 maximum par personne, sinon, ce sera beaucoup trop long, et finalement décourageant ... )

Hi Max, merci pour le typo ... mais pourrais-tu être plus précis ... Là, je ne vois pas de quoi tu parles (J'ai en ce moment, entre 3 et 6 textes en chantier ... ) Est-ce dans la correction, ou dans le texte ? Quelle partie ? Merci ! Ca y est, j'ai trouvé ... Malheureusement, je ne sais pourquoi, depuis quelques semaines, mes premiers posts ne sont plus "éditables" sur mon ordi. Je vais le faire sur ma tablette, mais là, je ne peux pas ! Désolée !




Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 04-11-2019 à 06:38:09 (S | E)

Hello!
J’arrive enfin avec ma tablette ...
« Laundry » est corrigé .... lucile !



Réponse : Ex 167/let's try this de taiji43, postée le 04-11-2019 à 11:15:51 (S | E)
Merci beaucoup Maxwell pour toutes tes questions
Je réponds à une question sur la version

la version
Aisling did her best to walk quickly along the Street" = "Aisling fit de son mieux pour parcourir la Rue"
pouvait-on remplacer la fin de la phrase par "down the street" ? Quelle différence de sens cela apporterait-il ?

Suivant le dictionnaire Robert et Collings
To walk along (préposition) the street : parcourir ayant le sens de : le long de la rue(on ne sait pas si la rue montait ou descendait)

he was wailking down (ici péposition ) the street : il descendait la rue (précision la rue descendait)



Réponse : Ex 167/let's try this de taiji43, postée le 04-11-2019 à 11:30:38 (S | E)
p armi le vocabulaire qui me surprend le plus :
spurt of decorating = accès/envie de faire de la décoration. car spurt = giclée, jet, poussée, jaillissement.
Est-ce une métaphore ? une expression idiomatique ? est-elle rarement utilisée ?

Ici on a un sens figuré de spurt et voudrait signifier : coup de collier, effort soudain (at work) dont l'emploi doit être utilisé couramment ???? (toujours d'après Robert et Collins)



Réponse : Ex 167/let's try this de taiji43, postée le 04-11-2019 à 11:40:10 (S | E)
SPREAD dans la version  : suivant le contexte elle voudrait lire un magazine donc on pencherait pour la traduction OUVERT au lieu de étalé



Réponse : Ex 167/let's try this de joe39, postée le 05-11-2019 à 17:06:08 (S | E)
Dear here4u
Here is my translation into French,
Ready to be corrected.

Voici votre « Exercice de traduction » favori « allégé », nouvelle formule. La version sera le seul exercice demandé cette fois, mais elle est un peu plus longue que d’habitude …

I)Translate into French:
No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty laundry for her mother’s washing-machine. The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courage to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing.
Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all.
It was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.
Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.

No. Elle changea d’avis. Elle n’aurait pas accommodé la chambre de Vicky et n’aurait pas fait le lit avant d’avoir la certitude que Vicky aurait été avec eux
pour Noël. Vicky avait dix-neuf ans. Á l’automne elle avait réussi à se trouver un travail á Londres et un petit appartement qu’elle partageait avec deux autres jeunes filles.
La pause, quand même, n’était pas total, car le week-end, elle rentrait chez elle avec parfois une amie et toujours un sac de linge sale pour la machine à laver de sa mère. La dernière fois qu’elle était revenue, Ellen avait commencé à faire des projets pour Noël, mais Vicky semblait perplexe et avait finalement eu le courage de dire a Ellen que, peut-être, cette-année, elle n’aurait pas été là. Vicky dit quelque chose à propos de se joindre à un groupe de jeunes qui prenaient en location une villa en Suisse pour faire du ski.
Ellen, prise complètement au dépourvu par cette bombe, avait réussi à dissimuler son désarroi, mais dans son intérieur elle a quitté la perspective de passer un Noël sans sa fille unique, et elle savait que la pire chose qu’un parent puisse faire dans ce cas était de devenir possessif, de refuser de la laisser aller, de s’attendre en effet n’importe quel changement d’avis.
C’était très difficile. Quand elle serait rentrée à la maison, le courrier serait arrivé et il y aurait été une lettre de Vicky. Elle voyait l’enveloppe posée sur
le paillasson, l’écriture énorme de Vicky.
« Chère maman, tue le veau gras et orne la hall avec le houx, la Suisse tombe à l’eau, je serai donc à la maison pour passer les fêtes de Noël avec toi et papa. »



II) = REVISIONS :
Sorry, but I prefer to give up because it would means to me too much time to spend for the purpose.

Thanking you a lot, I remain dear friend,
Wishing you a pleasant evening.

So long
Joe39




Réponse : Ex 167/let's try this de swan85, postée le 08-11-2019 à 20:42:27 (S | E)
Hello Here4U

Here is my translation,.
Ready to be corrected.


I)Translate into French:
No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty laundry for her mother’s washing-machine. The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courage to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing.
Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all.
It was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.
Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.


Non. Elle changea d’avis. Elle ne nettoierait pas la chambre de Vicky et ne ferait pas le lit tant qu’elle ne serait pas certaine que Vicky serait avec eux pour Noël. Vicky avait dix-neuf ans. A l’automne, elle avait réussi à se trouver un travail à Londres et un petit appartement qu’elle partageait avec deux autres filles. Cependant, la coupure n’était pas totale car en général elle revenait à la maison les week-ends, accompagnée parfois d’un ami mais toujours avec un sac de linge sale pour la machine à laver de sa mère.
La dernière fois qu’elle était revenue, Hélène avait commencé à faire des projets pour Noël, mais Vicky avait parue embarrassée et avait finalement trouvé le courage de dire à Hélène que, peut-être, cette année, elle ne serait pas là. Il était question qu’elle rejoigne un groupe de jeunes qui devaient louer un châlet en Suisse pour aller skier.
Helène, complètement prise au dépourvu par cette nouvelle qui fit l’effet d’une bombe, avait réussi à cacher son désarroi, mais en son for intérieur elle était abasourdie à l’idée de passer Noël sans son unique enfant, et pourtant savait que la pire chose qu’aucun parent puisse faire est de devenir possessif, de refuser de lâcher prise, de s’attendre en fait à rien du tout.
C’était très difficile. Peut-être, lorsqu’elle rentrerait, la poste serait passée, et il y aurait une lettre de Vicky. Elle vit l’enveloppe sur le paillasson et la grande écriture de Vicky.
Chère Maman, tue le veau gras et décore l’entrée avec du houx, La Suisse est annulée, aussi je serai à la maison pour passer les fêtes avec toi et Papa.





Réponse : Ex 167/let's try this de jojo2019, postée le 09-11-2019 à 16:01:26 (S | E)
Hello,
Here is my translation. I have not read the previous propositions and questions yet because I didn’t want to be affected by those. I will read them now.
It’s a very interesting and difficult exercise. Thank you,


Non. Elle avait changé d’avis.
Elle ne nettoierait pas la chambre de Vicky à fond et ne ferait pas le lit jusqu’à ce qu’elle sache avec certitude (avant de savoir avec certitude) que Vicky serait avec eux pour Noël.
Vicky avait 19 ans. A l’automne, elle avait réussi à trouver par elle-même un travail à Londre, et un petit appartement, qu’elle partageait avec deux autres filles.
Cette séparation, toutefois, n’était pas totale, car les week-ends elle rentrait habituellement à la maison, amenant parfois un ami, et toujours apportant un sac de linge sale pour la machine à laver de sa mère.
La dernière fois qu’elle était revenue, Ellen avait commencé à faire des projets pour Noël, mais Vicky paraissait embarrassée et avait finalement trouvé le courage de dire à Ellen que, peut-être, cette année, elle ne serait pas là. Il était question de rejoindre un groupe de jeunes qui louerait une villa en suisse pour faire du ski.
Ellen, prise complètement au dépourvu par cette bombe, avait réussi à cacher son désarroi, mais en son for intérieur elle chancelait en pensant à la perspective d’un Noël passé sans son unique enfant, et cependant savait que la pire chose qu’un parent puisse faire était de devenir possessif, de refuser de lâcher prise, de tout prévoir en fait.
C’était très difficile.
Peut-être, quand elle rentrerait à la maison, le courrier serait arrivé, et il y aurait une lettre de Vicky.

Elle vit la lettre posée sur le paillasson, de la merveilleuse écriture de Vicky.
Maman chérie, mets les petits plats dans les grands et décore l’entrée avec du houx, la Suisse est annulée, je serai donc à la maison pour passer les fêtes avec papa et toi.

Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present. Le cadeau avant Noël.

Thank you,



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 09-11-2019 à 20:34:30 (S | E)
on this thread, jojo ! It’s a pleasure to have you work with us...



Réponse : Ex 167/let's try this de chocolatcitron, postée le 09-11-2019 à 23:15:14 (S | E)
Hello !

Partie II :
Pour aider :

Pour répondre à Maxwell, : "up to his neck", d'après Collins', c'est être profondément impliqué (généralement dans quelque chose de louche…, ou plongé dans une dette, etc. ) "être mouillé jusqu'au cou" en français.
Lien internet


"As he won't stop talking shop", traduit par: "qu'il ne veut pas arrêter de parler travail", je le comprends comme le fait qu'il en parle déjà tout le temps, et qu'il va continuer ainsi encore longtemps, puisque cela devient obsessionnel pour lui ; néanmoins, ce sujet est pesant pour tout le monde sauf pour lui qui en devient "rabat-joie".

Talk shop = parler boutique = registre familier, d'après Word Reference. Lien internet


Dans la version:
Why was she wearing those bloody shoes in the first place? "In the first place", je le traduirai en français par "pour commencer", "en fait", "finalement" qu'on peut garder en fin de phrase française ? Plutôt que par "tout d'abord" qui, me semble-t-il, est placé au début de phrase. (Je sais que "in fact" traduit "en fait", et que "finalement " traduit "finally". Mais dans une traduction, ne faut-il pas rester logique avec les deux langues, en traduisant plutôt l'idée que le sens littéral ?)


Pour Taiji : typo du poste de 11 h 15, à ta dernière ligne : waIlking : i en trop.
Walk along signifie : suivre, longer la route…/se promener/se balader le long de…
Walk down signifie soit qu'on suit une route en la descendant, car elle est en pente ; mais aussi que l'on passe d'un lieu quelconque situé au numéro x de la rue, à un autre lieu de la même rue, placé au numéro (x-1), (= plus on avance et plus les numéros, des propriétés qu'on longe, diminuent) ; ou peut-être que l'on se rapproche du centre-ville ? En français, on dit "descendre en ville", (…) même si le chemin physique pour y arriver monte, ou est au même niveau.



Pour la partie que je n'ai pas comprise :
Here4u : dans exo I, 1) corrections/explanations.

Tu dis : dépasser les bornes = to keep control.
Et en-dessous : se contenir = to keep control.
Pour moi, dépasser les bornes et se contenir sont antonymes… si on dépasse les bornes, c'est qu'on n'arrive pas à se contenir dans une situation donnée, non ?



See you soon.



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 10-11-2019 à 09:41:18 (S | E)
Merci à ceux qui font l'effort de chercher la solution aux problèmes de chacun ...

Je suis encore en train de me demander comment "corriger" vos corrections ... car la plupart de vos réflexions sont de très bonnes suggestions ...

( Taiji travaille au micro et sur téléphone, souvent, les typos sont donc inévitables et ne peuvent pas - facilement - être corrigés ... On les lui pardonne ... )



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 11-11-2019 à 15:39:34 (S | E)


Je m'aperçois que je ne vous ai pas donné de "deadline"! Disons que c'est mercredi 13 novembre, tard.
Il vous reste du temps pour participer ( Le prochain devoir n'aura pas de version !)





Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 13-11-2019 à 22:19:07 (S | E)
Hello, dear Friends and co-workers,

Peu de questions concernant le texte à réviser … Peu de réponses, aussi, mais elles étaient très bonnes. (Je réfléchis encore comment « corriger » ces réponses, puisqu’elles sont exactes …)
En ce qui concerne la version, le texte a été bien compris … Vous vous êtes cependant heurtés à un problème de choix des temps … (c’est banal ! ) Bravo ! Les résultats de cette version sont bons !

I)Translate into French:

No. She changed her mind. She would not turn out Vicky’s bedroom and make the bed until she knew for certain that Vicky would be with them for Christmas. Vicky was nineteen. In the autumn, she had managed to find herself a job in London, and a small flat, which she shared with two other girls. The break, however, was not total, because at weekends she usually came home, bringing sometimes a friend, and always a bag of dirty laundry for her mother’s washing-machine. The last time she had been back, Ellen had started making Christmas plans, but Vicky had looked discomfited and had finally plucked up the courage to tell Ellen that, perhaps, this year, she wouldn’t be there. There was some talk about joining a young party who were taking a villa in Switzerland for the skiing.
Ellen, taken completely unawares by this bombshell, had managed to hide her dismay, but privately she reeled from the prospect of a Christmas spent without her only child, and yet knew that the worst thing any parent can do is to become possessive, to refuse to let go, to expect, in fact, anything at all.
It was very difficult. Perhaps, when she got home, the post would have arrived, and there would be a letter from Vicky. She saw the envelope lying on the door mat, Vicky’s huge writing.
Darling Ma, Kill the fatted calf and deck the hall with holly, Switzerland is off, so I’ll be home to spend the festive season with you and Dad.
Rosamunde PILCHER, The Before-Christmas Present.

Non ! Elle changea d’avis … (1) Elle ne retournerait/ préparerait/pas la chambre de Vicky et ne ferait pas le lit avant de savoir (2), à coup sûr, que Vicky serait avec eux pour Noël. Vicky avait 19 ans. A l’automne, elle avait réussi à (3) se trouver un travail à Londres, et un petit appartement qu’elle partageait avec deux autres jeunes filles (4). Cependant, la coupure (5) n’était pas totale, parce que le week-end (6), elle rentrait à la maison, en amenant parfois une amie, et apportait toujours un sac de linge sale pour la machine de sa mère. Lors de son dernier retour, Ellen avait commencé à faire des projets pour Noël, mais Vicky avait eu l’air embarrassé et avait finalement trouvé le courage de/ prendre son courage .../ pris son courage à deux mains pour/ dire à Ellen que, cette année, peut-être, elle ne serait pas là ! Il était question de s’ajouter à un groupe de jeunes (**) qui louaient un châlet en Suisse pour skier.
Ellen, complètement prise au dépourvu par cette bombe, avait réussi à cacher sa consternation, mais en privé, elle était abasourdie à la pensée de passer un Noël sans sa fille unique, et savait cependant que la pire des choses qu’un parent puisse faire était de devenir possessif, de refuser de lâcher prise, d’espérer, en fait, quoi que ce soit …(7)
C’était très difficile. Peut-être qu’à son retour à la maison, le facteur serait passé (8) et qu’il y aurait une lettre de Vicky. Elle voyait/ imaginait (9) l’enveloppe posée sur le paillasson, et la grosse écriture de Vicky.
Maman Chérie, Tuez le veau gras (10) et décorez l’entrée avec du houx, la Suisse est tombée à l’eau/ n’est plus à l’ordre du jour, aussi, je serai à la maison pour passer les Fêtes avec Papa et toi.


(1) Son changement d’avis était soudain et devait être exprimé par un passé simple. Pour la suite, Ellen fait des projets pour l’avenir, (au futur simple), qui, par concordance de temps (prétérit de narration, donne un conditionnel. = passé du futur !)
(2) until she knew… littéralement = jusqu’à ce qu’elle sache … mais c’est maladroit et (surtout) lourd : => avant de savoir
Les temps employés au début du texte sont bien des conditionnels, puisqu’ Ellen imagine toute les possibilités qui se présentent à elle.
(3) to manage to find= réussir à trouver
Attention aux verbes qui marquent une antériorité par rapport au prétérit, et sont donc au past perfect.
(4) two other girls= deux autres jeunes filles. L’expression, "deux autres filles" ne fait, pour moi, pas référence à des étudiantes ou à de jeunes travailleuses ... J’ai préféré des « jeunes filles »…
(5) break= cassure/ coupure/ (rupture – est un peu fort et inexact par rapport au contexte de Vicky qui n’est, visiblement, pas fâchée avec ses parents.)
(6) « le week-end » = tous les week-ends !
(**) a young party= a party of young people = un groupe de jeunes.
(7) « to expect, in fact, anything at all. » : to expect = attendre, s’attendre à (au sens d’espérer) [ to expect a baby]
« anything » a été l’occasion (et l’est très souvent …. ) d’un gros faux sens. À la forme affirmative, « anything » = n’importe quoi/ anywhere= n’importe où/ anybody/ anyone= n’importe qui. Il ne faut pas confondre ANY qui (à la forme affirmative) a le sens de n’importe et SOME qui signifie quelque (chose/ quelqu’un/… part). Cependant, à la forme interrogative, anything = quelque chose ; anywhere= quelque part ; anyone= quelqu’un.
À la forme négative, not anything= rien ; not anyone= personne ; not anywhere= nulle part. Il faut donc être TRÈS ATTENTIF à la forme de la phrase …
(8) «when she got home, the post would have arrived…» Vous avez ici une subordonnée conjonctive temporelle : "when she got home" vous rappelant que derrière les conjonctions temporelles (when, while, as soon as, once, before, after, etc.)le sens futur s’exprime par un présent, et le sens conditionnel donnera un passé. Leçons : N° 115770 – 109583.

Lien internet

Lien internet


J’ai encore une fois utilisé le phénomène de « transposition » = changement de nature du mot à traduire, pour minimiser les lourdeurs.« Quand elle sera rentrée à la maison » = « À son retour à la maison »//
La forme « the post would have arrived » est un conditionnel passé. => le courrier serait arrivé/ le facteur serait passé.
(9) she saw= she imagined que je traduirai par « elle imaginait » pour lever l’équivoque qui n’est qu’apparente.
(10) Le veau gras= allusion biblique claire au veau gras immolé pour fêter le retour du fils prodigue (ici, « la fille prodigue »= Vicky …)

Encore BRAVO à tous.




Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 13-11-2019 à 22:21:15 (S | E)
Sorry, I have to go to bed... Revue des questions demain!



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 14-11-2019 à 18:15:07 (S | E)
Hello!
J'avais dit que je ne ferais pas de correction de vos corrections ... Je vais juste regarder si toutes les questions ont eu une réponse ... et dans la mesure du possible, indiquer les fautes (de construction et grammaire) faites dans vos corrections et réponses ...
Now, your questions!

"Why was she wearing those bloody shoes in the first place"
est-ce fréquent de placer "in the first place" à la fin de la phrase là où en français, on dit "tout d'abord" en début de phrase ?

A voir ta (très bonne) question, j'ai envie de "sur-traduire" ce que j'ai mis ( : "Et d'abord,..." en "Et puis, d'abord ..." ... Il ne fait aucun doute que c'est le "stream of consciousness" d'Aisling. (= son courant de pensée ...) Comme on le fait souvent (moi, en tout cas !) on se fait des reproches ... (On pense ou se dit : "Mais pourquoi tu as eu cette idée stupide de .... ?? ") C'est ici le cas ! (importance du contexte ...) Je l'ai mis en début de phrase pour faire ressentir cette irritation qu'elle avait envers elle-même ... (et on dirait que j'ai échoué ! ) Cette irritation fait partie du "non-dit", de l'implicite du texte que le traducteur doit exprimer lorsqu'elle est aussi claire ! ( elle l'était pour moi ... Sorry!)

"Aisling did her best to walk quickly along the Street" = "Aisling fit de son mieux pour parcourir la Rue"
pouvait-on remplacer la fin de la phrase par "down the street" ? Quelle différence de sens cela apporterait-il ?

Bien répondu !

"along"= idée d'une rue quelconque longue, que l'on suit ... "down" elle descend, ou conduit au centre ville (downtown) en fonction du contexte (TOUJOURS!) Attention à la numérotation des habitations


"with a copy of the magazine spread on the kitchen table"
=> spread indique-t-il nécessairement que le magazine soit ouvert ? ou simplement étalé sur la table (en désordre, rangé n'importe comment, mais pas forcément ouvert)

Parmi le vocabulaire qui me surprend le plus :
spurt of decorating = accès/envie de faire de la décoration. car spurt = giclée, jet, poussée, jaillissement.
Est-ce une métaphore ? une expression idiomatique ? est-elle rarement utilisée ?


Bonnes réponses aussi de tous.
Pour moi, clairement, le magazine est ouvert et "traîne" négligemment ...

"spurt of decorating" la réponse a été donnée en même temps que la question ... une envie (craving/ yearning/ urge/ ...) rarement utilisée ? Oui, mais je suppose que pour certains, elle est "fréquente" ...

... the most famous ONES.

- "This reminds tous of our grand-mothers," = to remind someone OF something.

- the most of their daughters will do it never more = most of their daughters will no longer do it!/ will never do it!

- small rubbery ancient candies; ancient ne convient pas ici ...

"He doesn't want to" vs "He won't" : On a bien compris la puissance de "He won't" Bon!
Mais alors dans quel cas préférera-t-on utiliser "He doesn't want to" plutôt que "He won't" : lorsque la volonté est "faible" (juste "ordinaire" alors que "won't" a une vraie nuance d'entêtement ! )(personne influençable ou situation où les circonstances peuvent faire changer d'avis une personne) Autres cas ? J'ai bien essayé de lui faire changer d'avis, mais il est têtu !

Tu dis : dépasser les bornes = to keep control. NON! Je n'ai pas dit cela!
Et en-dessous : se contenir = to keep control. Ben oui ...
Pour moi, dépasser les bornes et se contenir sont antonymes… si on dépasse les bornes, c'est qu'on n'arrive pas à se contenir dans une situation donnée, non ?

Choco:
1) Si ce n'est pas dépasser les bornes, peux-tu lui dire de se contenir? Cette fois-ci, j'ai retenu mes coups de poing, mais la prochaine fois, je ne le ferai pas. Un homme averti en vaut deux !
If that's not overstepping, can you ask him to keep control? For this time, I've held my punches, but next time, I won't. Forewarned, forearmed!
- Dépasser les bornes = : Lien internet
- go beyond the pale /If it's not beyond the pale/ to overstep/ to keep control/ to be in control
- se contenir : to control yourself/ to keep control=> to be out of control.
- retenir ses coups (de poings)= to hold/ pulled/ one’s punches/ one’s blows.
- Un homme averti en vaut deux! = Forewarned, forearmed !

Donc : dépasser les bornes= to overstep. Ne pas dépasser les bornes= not to overstep.
If you're not beyond the pale, ... you keep control! (you are in control!)

J'espère avoir répondu à toutes vos interrogations.



Réponse : Ex 167/let's try this de maxwell, postée le 14-11-2019 à 21:27:31 (S | E)
Hello Here4U
pour ta correction, je regarderai en détail ce WE mais je crois que tu as posté une partie de la correction sur l'ex Find the Intruder à la place de celui-ci (la différence entre won't et doesn't want to)



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 15-11-2019 à 15:03:53 (S | E)


Hello maxwell!
je me suis sans doute "mélangée les pinceaux" ... Comment ne le ferais-je pas avec six ou sept exercices en cours simultanément ... Vous me pardonnez, n'est-ce pas !
En revenant de "mon exil" ce matin, j'ai entendu une émission très intéressante à la radio sur "Strange Fruit"! J'aime bien être en avance sur l'actualité ...



Réponse : Ex 167/let's try this de maxwell, postée le 16-11-2019 à 08:14:06 (S | E)
Here4U, j'ai trouvé l'exercice de révisions et donc d'approfondissement le plus intéressant de tous à renouveler !!!



Réponse : Ex 167/let's try this de jojo2019, postée le 16-11-2019 à 12:31:22 (S | E)
Hello Here4u
Merci pour la correction et toute la réflexion qui l’accompagne.
Pendant la traduction j’ai beaucoup tourné et retourné « d’espérer, en fait, quoique ce soit » et ça ne me paraissait pas clair au niveau du sens, comme si cette expression anglaise n’avait pas l’équivalent en français. En lisant les post des autres participants, je me rends compte que l’on a tous essayé des propositions différentes. Y aurait-il une autre traduction possible moins proche mot à mot mais qui permette d’appréhender pleinement le sens ?
En vous remerciant, très bonne journée




Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 16-11-2019 à 14:39:47 (S | E)
Hello Jojo!

J'accepterais volontiers : "De ne pas attendre quoi que ce soit ..." (mais j'aime bien le sens d'espérer ici ... En tant que parents, il faut parfois ne pas espérer, afin de ne pas "hypothéquer" la liberté des enfants ... et risquer d'être déçu ... )




Réponse : Ex 167/let's try this de maxwell, postée le 16-11-2019 à 15:46:50 (S | E)
Hello
L'orthographe serait alors : " De ne pas attendre quoi que ce soit "



Réponse : Ex 167/let's try this de here4u, postée le 16-11-2019 à 21:11:05 (S | E)
Yes, of course, Max!
Lorsque j'ai lu la remarque de jojo, je me suis dit que "ça faisait drôle", mais ai oublié de corriger ... Shame on me! (Vous aurez ma "pauvre tête!" )

ça y est, j'ai saisi pourquoi tu ne me comprends pas lorsque je parle français ... c'est à cause de l'orthographe !




[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Exercices du forum
Page 1 / 2 - Voir la page 1 | 2 | Fin | >>

Partager : Facebook / Google+ / Twitter / ... 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Aide/Contact

> COURS ET TESTS : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous les tests | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

> NOS AUTRES SITES : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

> INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
| Cours et exercices d'allemand 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.