Créer un test
Connectez-vous!

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]


- Accueil
- Accès rapides
- Imprimer
- Livre d'or
- Plan du site
- Recommander
- Signaler un bug
- Faire un lien


Recommandés :
- Jeux gratuits
- Nos autres sites



Publicités :





Correction/Version

Cours gratuits > Forum > Forum anglais: Questions sur l'anglais || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Correction/Version
Message de vaiana posté le 14-02-2019 à 18:54:38 (S | E | F)
Hello.
Could you help me to correct the French translation I've done of this English text, please?
Be tough with me, feel free to correct me as if I were a language student !!
Thank you!

These days, they always come by air, disgorged from the planes that encircle Chek Lap Kok airport. The new expatriates wait in line, somnambulant in the fluorescent light, with their pallid skin and greasy hair, wondering if jet lag will ever be less horrendous. They present passports, clear immigration, collect their bags, emerge from the terminal to scatter – disappearing into the Airport Express train, queuing up for double-decker buses, taxis; stepping into the back of black Mercedes sedans bearing the emblem of the Mandarin Oriental, doors opened by white-capped chauffeurs. They are swept away and driven along the highway, so clean, so new, past villages that are just remnants of what was there before all the buildings went up, those giant complexes built to house the ever-burgeoning local population, those people who will be their colleagues, their employees, their employers, their drivers. All the expats disperse, are quickly absorbed into their new home each quickly becoming just one more face in the crowd.

Ces jours-ci, ils arrivent toujours par avion, disgorged from the planes that encircle l'aéroport de Chek Lap Kok. Les nouveaux expatriés attendent en ligne, somnambulant sous les lumières fluorescentes, avec leurs peaux pâles et leurs cheveux gras, se demandant comment leur fatigue va évoluer. Ils montrent leurs passeports, clear immigration, récupèrent leurs sacs, emerge from the terminal to scatter – disparaissant dans le train de l'Airport Express, faisant la queue pour rentrer dans les bus à double étage, les taxis ; rentrant à l'arrière des Mercedes noires sedans portant l'emblème du Mandarin Oriental, dont les portes sont ouvertes par des chauffeurs tout de blanc vêtus. On les fait disparaître et conduire le long de l'autoroute, si propre, si nouvelle, d'anciens villages qui ne sont plus que le reste de ce qui était là avant que tous les immeubles soient construits, ces géants immeubles construits pour loger la population locale grandissante, ces gens qui seront leurs collègues, leurs employés, leurs employeurs, leurs conducteurs. Tous les expatriés se dispersent, sont rapidement intégrés dans leur nouvelle maison pour ne devenir chacun plus qu'une tête de plus dans la foule.

-------------------
Modifié par lucile83 le 14-02-2019 21:17


Réponse : Correction/Version de gerold, postée le 14-02-2019 à 21:43:09 (S | E)
Bonsoir vaiana

Pas facile ce texte ...

These days, they always come by air, disgorged from the planes that encircle Chek Lap Kok airport. The new expatriates wait in line, somnambulant in the fluorescent light, with their pallid skin and greasy hair, wondering if jet lag will ever be less horrendous. They present passports, clear immigration, collect their bags, emerge from the terminal to scatter – disappearing into the Airport Express train, queuing up for double-decker buses, taxis; stepping into the back of black Mercedes sedans bearing the emblem of the Mandarin Oriental, doors opened by white-capped chauffeurs. They are swept away and driven along the highway, so clean, so new, past villages that are just remnants of what was there before all the buildings went up, those giant complexes built to house the ever-burgeoning local population, those people who will be their colleagues, their employees, their employers, their drivers. All the expats disperse, are quickly absorbed into their new home each quickly becoming just one more face in the crowd.

Ces jours-ci, ils arrivent toujours par avion, disgorged from the planes that encircle cela veut dire que les avions semblent "expulser" un flot d'expatriés (voyez le verbe "dégorger") et "encircle" signifie probablement que les avions sont disposés tout autour de l'aérogare/du terminal l'aéroport de Chek Lap Kok. Les nouveaux expatriés attendent en ligne, somnambulant pas sûr qu'il existe un verbe "somnambuler", dites : marchant comme des somnambules sous les lumières fluorescentes, avec leurs peaux pâles et leurs cheveux gras, se demandant comment leur fatigue va évoluer il est question de jet lag = décalage horaire, et vous n'avez pas traduit "ever" et "horrendous". Ils montrent leurs passeports, clear immigration passent l'immigration (effectuent les formalités d'immigration), récupèrent leurs sacs, emerge from the terminal to scatter n'emmergeant du terminal que pour se disperser disparaissant un peu bizarre, cherchez autre chose dans le train de l'Airport Express/express de l'aéroport, faisant la queue pour rentrer dans les bus à double étage deux niveaux ou les taxis ; une virgule suffit rentrant mieux : prenant place à l'arrière des Mercedes noires sedans "sedan" désigne un type de voiture caractérisé par son aspect global, je ne suis pas sûr de l'équivalent français, "berline" (peut-être ?) portant l'emblème du Mandarin Oriental, dont les portes sont ouvertes par des chauffeurs tout de blanc vêtus cap = casquette. On les fait disparaître inquiétant et conduire (laisser tomber) essayez "emmener", "emporter" le long de l'autoroute, si propre, si nouvelle autre adjectif, d'anciens villages qui ne sont plus que le reste de ce qui était là maladroit avant que tous les immeubles soient construits, ces géants immeubles inversez construits pour loger la population locale traduire "ever" grandissante, ces gens qui seront leurs collègues, leurs employés, leurs employeurs, leurs conducteurs (plutôt "chauffeurs" dans ce contexte) si vous relisez cette phrase, vous remarquerez qu'elle est bancale, "past" ne signifie pas ancien, cela veut dire qu'ils dépassent des villages (situés aux abords de l'autoroute). Tous les expatriés se dispersent, ils sont rapidement intégrés dans leur nouvelle maison "home" ne signifie pas "maison" ici pour ne devenir chacun plus qu'une tête un peu lourd et "face" ne signifie pas tête de plus dans la foule.



Réponse : Correction/Version de vaiana, postée le 15-02-2019 à 02:06:13 (S | E)
Hello and Thanks Gerold!

Indeed...not straightforward! But I have to exercise myself with hard excerpts if I want to become an English teacher!

These days, they always come by air, disgorged from the planes that encircle Chek Lap Kok airport. The new expatriates wait in line, somnambulant in the fluorescent light, with their pallid skin and greasy hair, wondering if jet lag will ever be less horrendous. They present passports, clear immigration, collect their bags, emerge from the terminal to scatter – disappearing into the Airport Express train, queuing up for double-decker buses, taxis; stepping into the back of black Mercedes sedans bearing the emblem of the Mandarin Oriental, doors opened by white-capped chauffeurs. They are swept away and driven along the highway, so clean, so new, past villages that are just remnants of what was there before all the buildings went up, those giant complexes built to house the ever-burgeoning local population, those people who will be their colleagues, their employees, their employers, their drivers. All the expats disperse, are quickly absorbed into their new home each quickly becoming just one more face in the crowd.

Ces jours-ci, ils arrivent toujours par avion, expulsés par dizaines des avions qui encerclent l'aéroport de Chek Lap Kok. Les nouveaux expatriés attendent en ligne, marchant comme des somnambules sous les lumières fluorescentes, avec leurs peaux pâles et leurs cheveux gras, se demandant si le décalage horaire sera moins horrible. Ils montrent leurs passeports, passent les formalités relatives à l'immigration, récupèrent leurs sacs, n'émergeant du terminal que pour se disperser – en se glissant dans le train Express de l'aéroport, faisant la queue pour les bus à deux niveaux ou les taxis, prenant place à l'arrière des Mercedes berlines noires portant l'emblème du Mandarin Oriental, dont les portes sont ouvertes par des chauffeurs avec des casquettes blanches. On les fait emporter et conduire le long de l'autoroute, si propre, si nouvelle , passent au long de villages qui ne sont plus que le reste de ce qui était là avant que tous les immeubles soient construits, ces immeubles géants construits pour loger la population locale constamment grandissante, ces gens qui seront leurs collègues, leurs employés, leurs employeurs, leurs chauffeurs. Tous les expatriés se dispersent, ils sont rapidement intégrés dans leur nouveau chez-eux/leur nouvelle résidence pour n'être au final plus qu'un visage parmi tant d'autres dans la foule.



Réponse : Correction/Version de gerold, postée le 15-02-2019 à 08:00:11 (S | E)
Bonjour vaiana

Ces jours-ci, ils arrivent toujours par avion, expulsés par dizaines des avions/dégorgés par les avions qui encerclent l'aéroport de Chek Lap Kok. Les nouveaux expatriés attendent en ligne, marchant comme des somnambules sous les lumières fluorescentes, avec leurs peaux pâles et leurs cheveux gras, se demandant si le décalage horaire sera moins horrible/finira par être ... (pour traduire "ever"). Ils montrent leurs passeports, passent les formalités relatives à l'immigration/ou simplement passent l'immigration, comme on dit passer la douane, récupèrent leurs sacs, n'émergeant du terminal que pour se disperser – en se glissant/plutôt s'engouffrant, mouvement brusque et désordonné, dans le train Express de l'aéroport, faisant la queue pour les bus à deux niveaux ou les taxis, prenant place/se glissant irait bien ici à l'arrière des Mercedes berlines noires portant l'emblème du Mandarin Oriental, dont les portes sont ouvertes par des chauffeurs avec des casquettes blanches/à casquette blanche (singulier, chacun n'en a qu'une). On les fait emporte et conduire le long de sur l'autoroute, si propre, si nouvelleneuve, passent au long de dépassant des villages, vestiges d'un monde en voie de disparition, celui d'avant la construction de tous les immeubles soient construits, ces immeubles complexes géants construits pour loger la population locale constamment grandissante/en expansion constante, ces gens qui seront leurs collègues, leurs employés, leurs employeurs, leurs chauffeurs. Tous les expatriés se dispersent, ils sontchacun est rapidement intégrés dans leur son nouveau chez-eux/leur nouvelle résidence, je dirais plutôt : son nouvel environnement pour/jusqu'à n'être bientôt (quickly) au final plus qu'un visage parmi tant d'autres dans la foule.





Réponse : Correction/Version de vaiana, postée le 16-02-2019 à 13:41:50 (S | E)
Hello.

These days, they always come by air, disgorged from the planes that encircle Chek Lap Kok airport. The new expatriates wait in line, somnambulant in the fluorescent light, with their pallid skin and greasy hair, wondering if jet lag will ever be less horrendous. They present passports, clear immigration, collect their bags, emerge from the terminal to scatter – disappearing into the Airport Express train, queuing up for double-decker buses, taxis; stepping into the back of black Mercedes sedans bearing the emblem of the Mandarin Oriental, doors opened by white-capped chauffeurs. They are swept away and driven along the highway, so clean, so new, past villages that are just remnants of what was there before all the buildings went up, those giant complexes built to house the ever-burgeoning local population, those people who will be their colleagues, their employees, their employers, their drivers. All the expats disperse, are quickly absorbed into their new home each quickly becoming just one more face in the crowd.

Ces jours-ci, ils arrivent toujours par avion, dégorgés par les avions qui encerclent l'aéroport de Chek Lap Kok. Les nouveaux expatriés attendent en ligne, marchant comme des somnambules sous les lumières fluorescentes, avec leurs peaux pâles et leurs cheveux gras, se demandant si le décalage horaire finira par être moins horrible. Ils montrent leurs passeports, passent (les formalités relatives à) l'immigration, récupèrent leurs sacs, n'émergeant du terminal que pour se disperser – en s'engouffrant dans le train Express de l'aéroport, faisant la queue pour les bus à deux niveaux ou les taxis, se glissant à l'arrière des Mercedes berlines noires portant l'emblème du Mandarin Oriental, dont les portes sont ouvertes par des chauffeurs à casquette blanche. On les emporte sur l'autoroute, si propre, si neuve, dépassant des villages, vestiges d'un monde en voie de disparition, celui d'avant la construction de tous les immeubles soient construits, ces complexes géants construits pour loger la population locale constamment grandissante/en expansion constante, ces gens qui seront leurs collègues, leurs employés, leurs employeurs, leurs chauffeurs. Tous les expatriés se dispersent, chacun est rapidement intégré dans son nouvel environnement jusqu'à n'être bientôt plus qu'un visage parmi tant d'autres dans la foule.

Thank you! Par contre la phrase "past villages that are just remnants of what was there before all the buildings went up" je ne l'avais pas comprise comme ça, et je ne la comprends toujours pas d'ailleurs Have a good weekend!




[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Forum anglais: Questions sur l'anglais

Partager : Facebook / Google+ / Twitter / ... 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Aide/Contact

> COURS ET TESTS : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous les tests | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

> NOS AUTRES SITES : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

> INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
| Cours et exercices d'allemand 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.