Créer un test
Connectez-vous!

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]


- Accueil
- Accès rapides
- Imprimer
- Livre d'or
- Plan du site
- Recommander
- Signaler un bug
- Faire un lien


Recommandés :
- Jeux gratuits
- Nos autres sites



Publicités :





Traduction/The economist

Cours gratuits > Forum > Forum anglais: Questions sur l'anglais || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Traduction/The economist
Message de misterland posté le 19-04-2014 à 22:39:34 (S | E | F)
Bonsoir,
Je vous envoie ma traduction des 1ers paragraphes d'un article de The Economist.
Je souhaiterais que vous me donniez vos avis s'il vous plaît, merci pour votre aide.
Texte que j'ai tenté de traduire:

Boys from the blackstuff
at a strangely stilted press conference six weeks ago, just after the annexation of Crimea, Vladimir Putin, Russia’s president, was asked if Russia would fight a war with Ukraine. “I want you to understand me clearly,” he answered. “If we make that decision, it will only be to protect Ukrainian citizens. And let us see if [Ukrainian] troops try to shoot their own people, with us behind them—not in the front, but behind.”
Intended to reassure Russians, his words carried a sinister double meaning: Russia was prepared to use Ukrainian civilians as human shields. Now it is doing so. In the past week it has engineered a situation in which the Ukrainian government must either appear entirely ineffectual or risk attacking some of its own citizens and, in so doing, provide a pretext for further Russian action—even, perhaps, invasion.
On April 6th armed men seized the administration buildings in Donetsk and Kharkiv, as well as the security-service buildings in Luhansk—the three capitals of Ukraine’s eastern provinces. Barricades went up and local enthusiasts gathered on them, but without massive public support. On April 12th, in an apparently co-ordinated way, the crisis moved to a new phase. Police and security-service buildings fell to rebels in towns all across the region, many of them situated on road and rail links that would have strategic value in the event of a Russian invasion. These smaller, poorer towns where the family of the deposed president, Viktor Yanukovych, has strong influence were an easier target than the cities.

Ma traduction:

Les gas des affaires sombres (The Economist, April 19th 2014)
A la conférence de presse étrangement guindée, juste après l’annexion de La Crimée, Vladimir Poutine, le président de la Russie, a été questionné sur l’éventuel guerre que menerait la Russie contre l’Ukraine. « Je veux que vous me compreniez clairement » répondit-il, « Si nous prenons cette décision, cela sera seulement pour défendre les citoyens Ukrainiens . Et nous verrons si les troupes (Ukrainiennes) essaieront de tirer sur leur propres peuples, avec nous derrière eux - non pas devant mais derrière. »
Visé à rassurer les Russes, ses paroles apportèrent un double sens sinistre : la Russie s’est préparée à utiliser les civiles Ukrainiens comme des boucliers humains. Maintenant, c’est ce qu’elle fait. La semaine passée, elle a élaboré une situation dans laquelle le gouvernement Ukrainien devait soit apparaître entièrement inefficace soit risquer d’attaquer certains de ces propres citoyens et, de ce fait, fournir un prétexte pour une action Russe plus profonde et voire même peut-être une invasion.
Le six avril des hommes armés se sont emparés des immeubles administratifs de Donetsk et Kharkiv ainsi que des immeubles des services de sécurité de Luhansk – les trois capitales provinces de l’est Ukrainien. Des barricades ont été élévé et des amateurs locaux se sont réunis entre-eux, mais sans un soutien public massif. Le 12 avril, d’une manière apparement coordonnée, la crise a migré vers une nouvelle phase. Les immeubles de police et de service de sécurité sont tombés aux mains des rebels dans des villes à travers toutes la région. Beaucoup d’entre elles situées sur des axes routiers ou ferrovières qui seraient un avantage stratégique dans un événement comme une invasion Russe. Ces plus petites, plus pauvres villes où la famille du président déchu, Viktor Yanukovych, a une forte influence étaient une cible plus facile que les grandes villes.

-------------------
Modifié par lucile83 le 19-04-2014 22:53



[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Forum anglais: Questions sur l'anglais

Partager : Facebook / Google+ / Twitter / ... 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Aide/Contact

> COURS ET TESTS : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous les tests | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

> NOS AUTRES SITES : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

> INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
| Cours et exercices d'allemand 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.